Installer et utiliser Enki

De OpenESubWiki.

Enki est un « simulateur » de partie pour openESub. Il utilise le code du moteur officiel pour calculer les déplacement des sous-marins et des torpilles.

Il fonctionne sur différents systèmes d'exploitation (Windows, Linux, MacOSX, etc.) disposant du langange Python et du toolkit « Tk » (normalement livré avec Python).

Enki est un logiciel libre (vous avez accès au code source) conçu sous forme de modules, ce qui vous permet d'ajouter facilement vos propres fonctionnalités.

Une réflexion est en cours pour lui donner un successeur encore meilleur : Enlil

Sommaire

Installation en 2 minutes sous windows

  1. Télécharger la version stable
  2. Décompressez
  3. Editez le fichier Enki.conf pour fixer quelques paramètres
  4. Double-cliquez sur le fichier lancer_enki.exe

Et voilà, c'est fini. Si vous êtes derrière un proxy, voyez aussi : Gestion du proxy sous windows

Installation sous Linux / Ubuntu Dapper

Utilisez le tutorial qui est ici.

Installation sous Linux / Fedora via les RPM

Utilisez le tutorial qui est ici

Installation complète

Python

Installez Python (Tkinter fait parti de la distribution standard). Si vous n'avez pas de gestion de paquetage sur votre système, téléchargez python directement.

Les paquetages / modules SOAPpy et fpconst peuvent également être requis s'ils ne sont pas installés par défaut

NB: Sous MacOS, Tkinter ne fait pas partie de la distribution intégré au système.

NB2: Sous Gentoo Linux, TKinter n'est plus activé par défaut, il faut ajouter à la variable USE l'option tk.

NB3: pour windows, cette exécutable permet d'installer python & tous les modules néssaires au fonctionnement complet de enki (sauf échangeur) pour la version stable 1.4.5.rc5

Clicker sur l'exe de l'installeurs (dist.exe), et dites oui à chaque question ;) Une fois fait, vous pouvez supprimer dist.exe. Surtout n'oubliez pas de configurer correctement enki.conf (chemins d'accès au moteur du jeu.)

NB3.5: pour windows,pour installer python & co en version 2.5, plus pwm pour la version beta de enki

Récupération des sources

Vous avez le choix entre trois méthodes :

  1. récupérer les versions « stable » : téléchargez l'archive d'openESub et l'archive de Enki (Dernière maj, le 07 juin 2007 v1.4.4.5rc5). Décompressez les, puis déplacez le répertoire enki directement dans le répertoire openESub (si votre logiciel ne reconnait pas le format de fichier .tar.gz, essayez un de ceux-là). ATTENTION : ne placez pas le répertoire openESub dans une arborescence de répertoires dont l'un des noms comporte un espace.
  2. récupérer les versions en cours de développement (attention aux bugs) : reportez vous à l'article Utiliser Subversion .
  3. si vous êtes sous windows, vous pouvez utiliser la version tout-en-un sous forme d'exécutable, disponible dans le répertoire de la version stable.

Configuration

Comment configurer Enki

Enki est configurable par l'intermédiaire de son fichier de configuration, le fichier Enki.conf (NB: Sous Linux et Mac, le E majuscule est important), qui est situé dans son répertoire. Ouvrez le fichier Enki.conf avec un éditeur de texte. Lisez les commentaires (lignes commençant par un #) qui vous indiquerons comment adapter la configuration à votre machine.

Le plus important est de modifier les lignes suivant la rubrique [Path]. Indiquez notamment l'endroit où vous avez mis l'arborescence openESub de base (après le openesub:), et vérifier que les chemins suivants suivent bien le format de votre système d'exploitation (par exemple, utilisation des / sous Unix, Linux et MacOSX, utilisation des \ sous Windows, etc.).

Vous pouvez également trouver intéressant d'indiquer votre propre chemin dans la variable repertoire: de la rubrique [Partitionneur]. Celui-ci vous permet en effet d'indiquer où enregistrer vos CR.

Pour éditer correctement le fichier, ne touchez qu'aux lignes ne commencant pas par un # et laissez tel quel les lignes commencant par un [. Vous ne devez modifier que les lignes de la forme variable:valeur, en y remplacant ce qui suis les deux points par vos propres valeurs.

Exemple, si vous avez le texte suivant :

[Section]
# ceci est un commentaire
variable:exemple de valeur

Vous devez modifier le fichier de tel sorte qu'il soit ainsi :

[Section]
# ceci est un commentaire
variable:votre valeur à vous

le fichier ~/.Enki.conf

Avant d'utiliser le fichier Enki.conf, Enki cherche s'il n'y a pas un fichier .Enki.conf (avec le .) dans le répertoire de base de l'utilisateur :

  • /home/nom_utilisateur sous linux
  • C:\Documents and Settings\nom_utilisateur sous Windows
  • /Users/nom_utilisateur sous MacOS

Si ce fichier est trouvé, Enki l'utilisera a la place du fichier par défaut.

Remarques spécifiques

  • Note pour l'archive enki_complet

Cette archive contient à la fois enki mais aussi tout les fichiers dont il depend. Ces fichiers se trouvent dans le repertoire modules, inclu a l'archive. Ainsi, nul besoin d'avoir tout le CVS pour le faire marcher. Cependant, la configuration de Enki.conf diffère legèrement. Ainsi, vous devrez remplir le "Chemin de base à openESub" avec le chemin du repertoire de enki. Ensuite, pour les chemins du moteur, du client temps-réel ou du serveur temps-réel, vous n'aurez qu'a mettre  :

   variable:%(openesub)s/modules    # pour les windowsiens et 
   variable:%(openesub)s\modules    # pour les linuxiens
  • Note pour la version .exe pour windows

Il n'est pas nécessaire que les chemins du moteur (section Path) soient juste pour qu'Enki fonctionne. Ne cherchez donc pas le répertoire cachalot ou aegir : ils n'existent pas et ne sont pas nécessaire pour la version .exe

Gestion de Proxy

Si lors du téléchargement avec le Partitionneur, rien ne se passe, il est possible que votre système utilise un proxy mais qu'il ne soit pas connu d'enki.

Préalable

Récupérer correctement votre adresse proxy. qui sera de la forme

http://votre.adresse.proxy:123

Le : (deux points) et les chiffres a la fin de votre adresse proxy sont importants. Renseignez vous auprès de votre administrateur réseau si nécessaire.


Méthodes spécifiques par système d'exploitation

Ces méthodes paramètrent votre système tel qu'il aurait du l'être pour que enki trouve automatiquement votre proxy.

sous windows
1. Ouvrir un fichier wordpad et taper les 2 lignes suivantes :
SET HTTP_PROXY=http://votre.adresse.proxy:123
lancer_enki.exe
2. Puis vous sauvegardez sous le nom : enki.bat dans le répertoire enki.
3. Enfin lancer enki à partir de ce fichier en cliquant 2 fois dessus.
sous linux

C'est quasiment la même procédure que sous windows

Il vous faut au préalable fixer la variable $http_proxy avec la commande

export http_proxy=http://votre.adresse.proxy:123

indépendante du système (géré par enki)

Si vous ne pouvez pas changer les variables d'environnement de votre système (i.e. si les méthodes ci dessus ne marchent pas), remplissez la clef suivant dans le Enki.conf, section [Partitionneur]

proxy:http://votre.adresse.proxy:123

Utilisation

Lancement

Lancer le fichier lancer_enki.py avec Python (en ligne de commande ou avec l'interpréteur Python ou en cliquant sur le fichier).

Sous windows, il faut double cliquer sur lancer_enki.exe si vous avez installé la version avec exe (installation en 2 minutes), si vous utilisez la version source de Enki, vous pouvez double cliquer sur lancer_enki.py (avec l'interpréteur Python), en ligne de commande sous une fênetre dos; ou si vous ne voulez pas de la console qui s'ouvre en même temps que enki, vous pouvez renommer lancer_enki.py en lancer_enki.pyw et cliquer dessus

Interface

Mode

Enki dispose de deux modes :

  • le mode intégré (utilisé par défaut), où la fenêtre principale présente les ordres, le traceur et la naviguation dans les CR.
  • le mode modulaire, où chaque module est présenté dans une fenêtre à part.

Vous pouvez passer d'un mode à l'autre en éditant le fichier Enki.conf. (ou via le module Configurateur)

Aspect

Il est possible de personnaliser l'aspect graphique de Enki en utilisant un rc.file Le chemin de ce rc.file se configure dans la section [Interface] du fichier de configuration.

rcfile:/home/paparazzia/enki.rc

Par exemple, pour mettre la police de caractère en corp 9, mettez la ligne suivante dans le fichier rc :

Tk*font: sans 9

Modules

La fenêtre générale de Enki, en mode intégré (mode par défaut).

Les fonctionnalitées d'Enki sont subdivisées en modules.

Pour lancer un module parmi ceux existants, allez dans le menu Outils et cliquez sur le module que vous désirez afficher.

Pour charger un module personnel (qui ne serait pas déjà inclu dans Enki), allez dans le menu 'Enki', 'Charger un module'. Déplacer vous dans le répertoire où se trouve votre module. Choisissez votre fichier module (extension .py).

Vous pouvez ne charger que les modules qui vous sont le plus utile, et décider de ne pas charger les autres. La liste des modules chargés au démarrage peut être modifiée dans le fichier Enki.conf


Traceur

La fenêtre du traceur, en affichage modulaire.

Le module principal de Enki, qui affiche la zone d'opération graphiquement.

Le Traceur affiche la position des objets (sous-marins, torpilles) sur la zone d'opération, mais peut également afficher des informations supplémentaires. Pour cela, vous pouvez choisir d'afficher ou non ce que vous voulez, sous forme de « calques ». Pour afficher ou cacher un calque, ouvrez la fenêtre Traceur > Calques..., et cocher ou décocher les cases, l'affichage est remis à jour automatiquement.

Vous pouvez afficher certains calques uniquement pour un objet, en faisant un clic-droit sur celui-ci et en choisissant ce que vous voulez afficher.

Notez que certains calques tiennent comptes des valeurs d'options, que vous pouvez changer via la fenêtre Traceur > Options....

Calques
  • Graphiques
    • fond (cyan) : un fond coloré ;
    • grille1 : la petite grille (1 case ayant 1km de coté) ;
    • grille2 : la grande grille (1 case ayant 5km de coté) ;
  • Objets
    • détruits (gris) : affiche la position de destruction des soums ou des torps (pour les tours simulés) ;
    • futurs (blanc) : affiche la position future du sous-marin avec les ordres actuels ;
    • torpilles (rouge) : les torpilles ;
    • ennemis (rouge foncé) : les sous-marins ennemis ;
    • moi (bleu) : vos propres sous-marins ;
  • Informations
    • vitesses : les vecteurs de vitesses des objets ;
    • cibles : indique le soum qui fait le plus de bruit du point de vu de la torpille et le code couleur t'indique si c'est un accrochage fort ou faible
    • direction (jaune) : affiche une ligne dans la direction du sub ou de la torpille jusqu'au bord ;
    • incertitude bruit (bleu foncé) : le cercle represente l'incertitude du bruit due a la position du sous-marin (on prend en compte l'incertitude de la vitesse aussi (c'est donc une vue très pessimiste)) ;
    • portee (vert foncé & jaune) : la zone que peut atteindre une torpille que vous tireriez ce tour-ci. En vert est affiché ce que la torpille peut atteindre en un seul tour, en jaune la portée maximale ;
    • noms : les noms des objets ;
    • sillage (rose ou orange) : affiche la trajectoire du soum ou de la torp durant le tour (pour les tours simulés) ;
    • tooltips : affiche l'info sur le soum ou la torp quand on place le pointeur de la souris au dessus. Le delai d'activation est paramètrable dans le Enki.conf
    • sonars (violet) : ce que votre sonar peut percevoir, en tenant compte de la valeur optionnelle de bruit ;
    • accrochage (rouge) : le cone d'accrochage represente la zone ou l'accrochage d'une torpille est fort ;
    • bruits (bleu) : le bruit qu'émet votre sous-marins, en tenant compte de la valeur optionnelle du seuil sonar ;
    • detection (vert ou rouge) : affiche une ligne pointillé quand un soum en détecte un autre (vert si vous détectez un ennemi, rouge sinon).
  • Calculs
    • cloches (bleu ou rouge foncé) : les positions extrêmes que les objet peuvent atteindre en un tour (note : le calcul peut prendre du temps si vous avez beaucoup d'objets sur votre CR) ;
    • inverseur (bleu ciel) : la position possible du soum lanceur au départ de la torpille.


Vous pouvez modifier les couleurs par défaut des calques en utilisant l'entrée Couleurs dans le Menu Traceur.

Sauvegarde des Préférences de couleurs et de calque

Si vous utilisez le bouton "Enregistrer" des fenêtres Calques ou Couleurs cela sauvegardera vos préférences et modifiera les valeurs par défaut. Ces calques et couleurs seront pré-sélectionnés la prochaine fois que vous lancerez Enki. Cette sauvegarde est prioritaire sur le Enki.conf.

Les préférences sont sauvegardés par défaut dans le fichier EnkiTraceur.conf. Si pour une raison ou une autre, vous souhaitez revenir aux valeurs par défaut, il vous suffit d'effacer ce fichier.

Si vous souhaitez modifier le lieu de sauvegarde de ce fichier (cas par exemple ou plusieurs utilisateurs partagent le même Enki), il vous suffit d'éditer le fichier Enki.conf ou ~/.Enki.conf et de changer la ligne suivante de la section [Traceur]

configfile:/home/paparazzia/EnkiTraceur.conf
Zoom

Vous pouvez zoomer via :

  • le menu principal (le zoom reste centré sur le même point)
  • le menu 'popup' (clic-droit sur la carte) (le zoom est centré sur le point du clic)
  • ctrl-clic gauche ou ctrl-shift-clic gauche (le zoom est centré sur le point du clic)

Les touches :

  • alt+flèches
  • alt+PageUp ou PageDown

permettent de déplacer la fenêtre de zoom

Clic'n drag

Vous pouvez "tirer" sur un soum pour le déplacer, les ordres nécessaires sont calculés et vont mettre à jour l'ordonnateur. Utilisez la touche Alt si vous souhaitez déplacer le soum avec plus de précision.

Pendant le déplacement, les calques sonar, bruit, portée sont affichés.

IOLocal

Ouvrir des CR ou des parties avec le module IOLocal.

Ce module permet d'ouvrir des comptes-rendus de openESub XML dans Enki.

Il permet également d'ouvrir un ensemble de compte-rendus en une fois (le scénario de la partie).

Enfin, il vous permet de sauvegarder une situation sous forme de CR. Le format est propre a Enki mais très proche du format d'openESub, par conséquent les autres SAD devraient pouvoir l'ouvrir sans trop de modification.

Fenetreur

Ce module permet de sauvegarder automatiquement la position de toutes vos fenêtres. Il faut le mettre dans les modules chargés automatiquement, juste après IOLocal. Il ne dispose pas d'interface graphique, inutile d'essayer de l'ouvrir dans une fenêtre.

Par défaut le fenêtreur sauvegarde les positions dans un fichier EnkiLayout.conf du repertoire d'enki. Vous pouvez changer le chemin de ce fichier dans la section [Interface] du Enki.conf (ou ~/.Enki.conf)

layoutfile:/home/paparazzia/monlayout.conf

Ordonnateur

Passer ses ordres avec l'ordonnateur. Ce module permet de passer des ordres aux sous-marins, pour voir quels effets ils auront au prochain tour.

Menu Ordres et Copier / Coller

Le copier/coller.
  • Copier / Coller :

L'utilisation des commandes Copier / Coller du menu permet d'échanger facilement vos ordres avec un allié ou un co-guildé.

Le copier met dans le presse-papier du texte de la forme :

##S1(Wyatt Earp): 8.0n / 0.0d TIR##

##S2(Crescendo): 50.0n / 0.0d##

Vous pouvez le coller dans un mail ou sur irc. En copiant le texte puis en le collant dans Enki (pour le même tour sélectionné), les ordres seront insèrés.

Il peut y avoir du texte avant ou après chaque ordre, ce n'est pas important (cas de l'irc).

  • Ordres au hasard ( ou "randomizateur") :

Cette commande fait simplement un tirage aléatoire pour les ordres de vos soums. Des fois ça donne des idées....

  • Options :
    Les options de l'ordonnateur.
    • application automatique des ordres (le bouton appliquer "disparait")
    • agencement compact pour les parties ou il y a beaucoup de sous-marins. Cet agencement peut être modifié "a la volée" depuis l'interface principale de l'ordonnateur (cas a cocher en haut a gauche)


  • Raccourcis clavier : Les racourcis clavier suivant sont disponibles :
    • Ctrl-C pour copier
    • Ctrl-V pour coller
    • Ctrl-Shift-C pour faire un copier spécial.
    • Entrée applique les ordres

Compilateur

Ce module consiste en un seul menu, qui permet de compiler le tour actuellement affiché (en tenant compte des ordres passés via l'Ordonnateur).

Le menu de compilation.

Dans l'affichage intégré, la compilation est également accessible via le bouton Compiler.

Le menu « surveiller » permet notamment de calculer la plus petite distance à laquelle une ou plusieurs torpilles passent d'un sous-marin donné, ainsi que la distance entre deux (ou plus) sous-marins entre deux tours.

Les ids doivent être séparés par une virgule dans une même zone de saisie.

la fenêtre "surveiller".

Le menu « Compiler Round » FIXME (à compléter)

la fenêtre "Compiler Round". la fenêtre des résultats du compilateur Round.

la fenêtre des logs du compilateur Round.

Raccourci clavier : Vous pouvez utiliser Ctrl+Entrée pour compiler.

Navigateur

Le navigateur.

Un module pour revenir en arrière ou aller en avant dans une suite de comptes-rendu.

Vous pouvez également faire défiler les comptes-rendus en une animation qui résume la partie.

Editeur

L'éditeur.

Grâce à ce module vous pouvez ajouter, modifier, supprimer des objets (sous-marins, torpilles) sur le CR.

Catalogueur

L'affichage du catalogue.

Une fenêtre qui liste les caractéristiques des différentes classes de sous-marin et de torpilles.

Partitionneur

Télécharger vos parties depuis le serveur, avec le partitionneur.

Il permet de télécharger vos CR directement sur le serveur, sans avoir besoin de passer par le site web.

Ce module peut aussi récupèrer les CR des membres de votre guilde.

Il peut mettre à jour vos CR avec les ordres que vous avez finalement passé sur la console.

Vous devez avoir au préalable configuré le répertoire de sauvegarde de vos compte-rendus dans le Enki.conf (paramètres 'repertoire').

Si vous utilisez un proxy, ce dernier est affiché en bas de la fenêtre.


Utilitaire

L'utilitaire.

Un module qui vous donne différents petit outils : détections, valeur des virages possibles des torpilles, distance entre objets, cap à suivre pour atteindre un objet.

Etat

Le module état.

Un module qui récapitule différentes informations sur la partie sous forme de tableau : des informations sur les objets, l'état des détections et les bruits.


Calculette

La calculette.

Une calculette et un affichage graphique d'angle.

Inverseur

L'inverseur.

Ce module permet d'évaluer la position du soum lanceur a partir de la position de la torpille (a la fin de son premier tour). Le calcul repose pour l'instant sur l'hypothèse que la torpille n'a pas accroché de sub pendant le tour de lancement.

C'est le module qui est utilisé par le Traceur pour le calque du même nom.

Il est possible d'ajouter automatiquement les soums mais il y a encore un petit bug ;-).


Bruiteur

Le bruiteur.

Ce module permet de calculer suivant le type de soum :

  • le bruit par rapport a la vitesse
  • ou la vitesse par rapport au bruit


Chercheur

L'affichage de la recherche d'ordres.

Note : Ce module n'est pas encore pleinement fonctionnel. Voyez éventuellement le module Sampleur.

Ce module permet de chercher les meilleurs ordres en fonction d'un objectif donné, et d'afficher sous forme de tableau coloré la qualité des différents ordres possibles. Il est pour l'instant capable de vous montrer quels sont les ordres qui sont valables pour échaper à une torpille par exemple. Je vous conseille vivement de chercher avec des valeurs paires ET impaires (par exemple 10 et 11), les résultats seront différents à cause du '0' qui est utilisé dans un cas et pas dans l'autre.

Sampleur

Les options du sampleur.

Ce module est une alternative au module chercheur. Le principe est de faire varier les ordres d'un soum (le soum visé),de prendre en compte les ordres des autres soums (y compris les tirs). Le nombre d'ordre calculé varie suivant le niveau de précision qui est saisi dans l'interface. La vitesse du traitement peut sembler longue (5/10 min) pour une précision au noeud et au ° près), mais on ne s'en sert pas tous les jours non plus...

Les résultats sont récupérés dans un fichier .csv, que peut ouvrir n'importe quel tableur. Les distances entre la cible et les autres objets de la carte (soum et torp) sont affichés, ainsi que les ordres passés et les faits (x blaste y)

Les options pour ignorer certains objets du calculs sont utiles pour accèlerer les traitements.

L'affichage graphique est implémenté dans la version de développement actuelle.

Scoreur

Le calcul des scores.

Ce module permet de calculer le nombre de points potentiellement perdu ou gagné en cas de blast ou de pertes, en fonction du nombre de points des 2 pachas impliqués.

Echangeur

Echangeur de cr via ?.

A compléter

Webifieur

Ce module est un simple menu qui permet, pour le CR courament visualisé dans Enki,

  • d'accèder directement à la Zone d'opération ou à la Console
  • d'envoyer ses ordres directement depuis enki.
  • de visualiser les pages de ses soums.


Fusionneur

Ce module à une double fonction :

  • il permet, à partir de vos CR et celui de votre alliés d'opèrer une fusion sur plusieurs tours, afin de pouvoir pouvoir plus facilement évaluer l'impact de votre jeu sur votre allié (genre, ne pas lui tirer dans le dos...)
  • il recalcule vos positions du mieux qu'il peut, en partant de votre CR initial et en appliquant les ordres tour par tour.

Utilisation :

  1. Lorsque vous chargez le module, il apparaît sous forme de menu supplémentaire dans la barre de menu de Enki ;
  2. Importez tous vos CR (en plusieurs fois si vous le souhaitez) via le menu Fusionneur -> Importer des CR .... Au fur et à mesure de l'import, le Fusionneur se charge de réaliser la fusion automatiquement, en se basant sur le numéro de tour de chaque CR. Notez que vous pouvez choisir un répertoire pour importer tous les CR qui s'y trouvent ;
  3. Fusionneur -> Recompiler les CR permet de recompiler chaque CR fusionner, de manière à réduire les approximations ;
  4. Vous pouvez ensuite choisir de la destinée de vos CR fusionnés : Injecter dans Enki pour les afficher, ou Sauver les CR pour les enregistrer sur votre disque.

FAQ

Qu'est ce que le python?

Un langage de programmation, axé sur le développement rapide. C'est un langage semi interprêté (comme Perl), dans le sens ou il est précompilé au moment de l'execution. Ses caractèristiques essentielles sont : un typage faible ce qui le rend souple, tout est pointeur ce qui le rend plutot efficace, c'est un langage objet mais pas intègriste, ce qui le rend à la fois adapté au scripts rapide et aux gros projets, l'indentation fait la définition des blocs ce qui le rend plus lisible que Perl, par exemple.

A quoi sert Tkinter?

Il s'agit du module python qui permet de manipuler le toolkit graphique tcl/tk. C'est donc ce module qui est utilisé pour afficher tous les élèments graphiques d'enki (avec Pmw en complément).

Puis-je modifier Enki?

Oui, bien sur. C'est un logiciel libre sous licence GPL. La seule restriction est, si vous diffusez votre enki modifié, de diffuser en même temps l'intégralité des sources.

En complément, le signaler aux développeurs principaux est le meilleur moyen de voir les modifications intègrer Enki.

Qu'est ce qu et à quoi sert un fichier .tcl?

Enki n'utilise pas explicitement ce genre de fichier. Un fichier tcl est un ensemble d'instructions dans le langage du même nom qui permet de manipuler des élèments d'interface graphique. Enki utilise Tkinter pour faire du tcl, plutot que de faire du tcl directement.

Qu'est ce qu et à quoi sert un fichier .enc?

? un fichier encoding... c'est un fichier qui sert à définir un jeu de caractère unicode et sa restranscription dans d'autres jeux de caractères. Enki n'utilise pas explicitement ce genre de fichier, c'est une fonction de base de python.

Comment fonctionne un module?

( Attention cette partie est susceptible de changer dans le mois qui vient) Un module d'enki est un programme complémentaire. Quand Enki affiche un nouveau CR par exemple, ou en général quand quelque chose est modifié dans les données courante (le tour, la place d'un soum, etc...), l'ensemble des modules reçoivent un ordre de mise à jour.

TO BE CONTINUED

Comment modifier un module?

Comment créer un module?

Avec quels logiciels

Outre les élèments nécessaire à Enki, un simple éditeur de texte suffira.

Comment Enki lit il un CR? (pour afficher et les soums les torp)

LA lecture et l'affichage sont biens distincts. Elle a lieu dans le fichier openNewRapport.py.

Qu'est ce qu'un proxy?

C'est un serveur qui sert à la fois de protection et de "cache" pour les requêtes de type Web (http). C'est utilisé le plus souvent en entreprise pour donner un accès internet sécurisé et contrôlé aux salariés.

Comment est géré l'affichage (graphisme)?

En utilisant le widget Canvas de Tcl/Tk.

Les modules sont ils indépendant?

Presque. C'est le principe, mais il y a __actuellement__ certains modules qui ont besoin explicitement des autres (par exemple le traceur a besoin de l'inverseur et de l'ordonnateur). C'est prévu de limiter au maximum ce genre de dépendances, mais c'est assez difficile dès qu'on veut interragir graphiquement.

Comment Enki a-t-il accès au moteur d'openesub (cachalot)?

Enki utilise le CODE du moteur d'openesub. Dire qu'il a accès, c'est juste dire qu'il utilise le même code que le jeu pour compiler un CR.

Qu'est ce que SOAP?

Un protocole de transfert de données par http:// C'est le protocole qu'enki utilise normalement pour télécharger les CR.

Qu'est ce que le module IOLocal?

C'est le module qui est responsable du menu "Fichier" d'enki. C'est lui qui se préoccupe de présenter une boite de dialogue pour sélectionner un scenario / un cr puis qui demande à openNewRapport de lire ces informations.

Contribuer

Il existe de très nombreuses manières de contribuer a l'amélioration d'enki, et pas uniquement en développant :

  • déposer des bugs précis quand vous en trouvez la :

http://www.openesub.org/bugs

  • réaliser des archives "tout en un" d'enki pour simplifier l'installation pour les débutants.
  • documenter cette page, la mettre a jour si des fonctionnalités existantes ont été oubliées.
  • rajouter une question dans la FAQ ci dessus...
  • bien sur, vous pouvez développer aussi ;)
Outils personnels